Les bons gestes pour limiter son exposition

publié le 21 novembre 2017 (modifié le 14 décembre 2017)

Aujourd’hui il n’existe pas de preuve scientifique démontrant que l’exposition aux champs électromagnétiques résultant de l’usage des téléphones mobiles présente un risque pour la santé. Cependant, face au manque de recul sur d’éventuels effets à long terme et à titre de précaution, il est recommandé d’adopter des gestes simples pour réduire son exposition aux radiofréquences émises par les téléphones mobiles.

1) Utilisez un kit main-libre ou le mode haut-parleur lorsque vous téléphonez

Quelques centimètres d’éloignement permettent une diminution substantielle de l’exposition aux radiofréquences. Eloigner le téléphone mobile de la tête en utilisant un kit main-libre ou le haut parleur permet de diminuer sensiblement son exposition. Oreillette filaire ou oreillette Bluetooth divisent ainsi l’exposition de la tête d’un facteur 10 à 500 suivant le modèle utilisé.

À SAVOIR - À la demande du client, les vendeurs de téléphones mobiles ont l’obligation de fournir un kit main libre adapté aux moins de 14 ans.

2) Privilégiez les messages texte

En utilisant des messages texte (messages instantanés, SMS, courriels...) pour communiquer, on réduit l’émission d’ondes de son téléphone, celui-ci se connectant à l’antenne relais la plus proche uniquement le temps d’envoyer le message. Par ailleurs, lorsqu’on envoie un message texte, le portable est éloigné de la tête.

3) Privilégiez les zones de bonne réception
Lorsque la réception est bonne, le téléphone diminue sa puissance d’émission au minimum nécessaire pour assurer une bonne liaison. Le nombre de barrettes sur votre téléphone vous informe sur la qualité de la réception. Évitez les conversations téléphoniques lorsque le nombre de barrettes est faible.

4) Evitez de maintenir votre téléphone à l’oreille dans les transports
Lorsque vous vous déplacez en transport , votre téléphone mobile entre successivement en relation avec différentes antennes-relais et peut élever sa puissance au niveau maximum pour les rechercher.

5) Evitez les conversations trop longues
Une communication prolongée augmente la durée de votre exposition aux radiofréquences. Limitez la durée de vos conversations téléphoniques avec le téléphone à l’oreille.

6) Choisissez un téléphone avec le Débit d’Absorption Spécifique (DAS) le plus faible

Le DAS, ou débit d’absorption spécifique, quantifie l’exposition du corps humain aux ondes émises par un téléphone mobile. Il s’exprime en Watt par kilogramme (W/kg).
Cette exposition est locale et dépend des conditions d’utilisation du téléphone. Tous les mobiles commercialisés en France ont l’obligation réglementaire d’avoir un DAS inférieur à 2 W/kg lorsque le téléphone est contre l’oreille et fonctionne à puissance maximale. Les valeurs de DAS maximales figurent dans les lieux de vente et les notices d’utilisation des téléphones mobiles. Choisissez de préférence un téléphone mobile ayant un DAS faible pour limiter votre exposition maximale.

À savoir : les dispositifs (dits « anti-ondes ») présentés comme réduisant le niveau d’exposition dû aux téléphones mobiles n’ont pas fait la preuve de leur efficacité.

Pour votre sécurité et celle des autres

• Voiture, camion, moto ou vélo : puis-je téléphoner en conduisant ?
Non. L’usage du téléphone au volant est encore fréquent alors que cette pratique est particulièrement dangereuse, responsable d’1 accident corporel sur 10. Depuis le 1er juillet 2015, conduire avec un téléphone à la main ou en portant à l’oreille un dispositif audio de type écouteurs, oreillette ou casque est interdit, passible d’une amende forfaitaire de 135 € et d’un retrait de 3 points du permis de conduire.
Pour en savoir plus : http://www.securite-routiere.gouv.fr/connaitre-les-regles/reglementation-et-sanctions/telephone

• Hôpitaux et avions : éteignez votre téléphone mobile
Les signaux radio émis par votre téléphone sont susceptibles de perturber le fonctionnement d’autres équipements électroniques. Il est donc important de respecter les consignes de sécurité qui vous sont communiquées en éteignant votre téléphone mobile chaque fois que cela vous est demandé.

• Si vous portez un implant électronique
En raison des risques possibles d’interférences, il est recommandé aux personnes portant un implant électronique (pacemaker, pompe à insuline, neurostimulateur, etc.) d’éloigner leur téléphone mobile de leur appareil.
Voir l’article "dispositifs médicaux".