Mesures d’exposition

publié le 12 juillet 2017 (modifié le 5 octobre 2017)

Ces compteurs peuvent susciter de la part du public, des inquiétudes sur l’exposition aux ondes qu’ils génèrent. C’est pour caractériser les niveaux d’exposition à proximité de ces compteurs qu’un certain nombre de campagnes de mesures ont été menées.

Mesures de l’ANFR :
L’ANFR a mené une étude pour mesurer l’exposition aux ondes de ces compteurs en laboratoire et chez des particuliers. Trois rapports ont été publiés dans le cadre de cette étude :
Volet 1 : mesures en laboratoire mai 2016 (format pdf - 1.1 Mo - 19/06/2017)
Volet 2 : mesures complementaires en laoratoire septembre 2016 (format pdf - 842.9 ko - 19/06/2017)
Volet 3 : mesures sur le terrain septembre 2016 (format pdf - 1.5 Mo - 19/06/2017)

Retrouvez toutes les informations à ce sujet sur le site de l’ANFR : http://www.anfr.fr/controle-des-frequences/exposition-du-public-aux-ondes/compteurs-communicants/compteurs-linky/#menu2

Mesures de l’Ineris :
A la demande du MTES, l’Inéris a été mandaté pour réaliser des mesures indépendantes des ondes électromagnétiques autour des compteurs Linky. Deux campagnes de mesures se sont déroulées en décembre 2015 et en avril 2016 en laboratoire et sur le terrain. Le rapport de l ineris (format pdf - 4.4 Mo - 19/06/2017) permet de dégager les conclusions suivantes :

-  Les compteurs produisent un champ électromagnétique très faible. A 20 cm du compteur, la valeur maximale retrouvée est :
• 20 fois inférieure aux seuils réglementaires pour le champ électrique
• 100 fois inférieure aux seuils réglementaires pour le champ magnétique

-  Le niveau d’exposition décroit très rapidement avec la distance au compteur ou le long du circuit électrique à l’intérieur d’une habitation : à 1m de distance au compteur, le champ se confond avec le niveau ambiant ;

-  Une forte variabilité des niveaux mesurés a été mise en évidence qui dépend de plusieurs facteurs (marque du compteur, distance au concentrateur…) tout en restant très inférieurs aux valeurs réglementaires.

Mesures du CSTB :
Dans le cadre d’une convention de recherche et développement (CRD), l’Anses a missionné le Centre scientifique et technique du bâtiement (CSTB) d’évaluer l’exposition de la
population aux champs électromagnétiques émis dans les logements par les compteurs communicants d’électricité Linky.
Des mesures en laboartoire et in situ ont permis de mettre en évidence que :
- en laboratoire, dans toutes les configurations de mesure confondues, à 20 cm du câble électrique, le niveau de champs magnétique maximum mesuré est environ 15000 fois inférieur à la limite d’exposition ;
- in situ, dans toutes les configurations de mesure confondues, le niveau de champs magnétique maximum mesuré est environ 6000 fois inférieur à la limite d’exposition ;
- dans un logement situé à proximité de logements équipés de compteurs communicants Linky, l’exposition aux signaux CPL existera, qu’il ya ait ou non un compteur communicant dans ce logement. Les niveaux d’exposition seront néanmoins plus faibles en l’absence de compteurs communicants.

Vous pouvez consulter le rapport du CSTB (format pdf - 3.1 Mo - 07/08/2017) pour avoir accès au détail des mesures effectuées.
Vous trouverez également la note d’Enedis (format pdf - 396.6 ko - 07/08/2017) en réponse aux conclusions du CSTB dans son rapport.